24 septembre 2014

Financiers

Au menu du jour, comme c'est mercredi jour des enfants, je vous propose de réaliser un grand classique pour le goûter : des financiers.

Pour les fans d'amandes comme moi, le financier est un vrai régal. Légèrement croustillant sur le dessus et tellement moelleux à l'intérieur.

Le secret de la réussite pour de délicieux financiers : le beurre noisette !

Garni avec du Nutella ou de la pâte de spéculoos, vous ne manquerez pas de faire plaisir aux enfants mais aussi aux plus grands !


Pour réaliser une vingtaine de financiers, vous aurez besoin de :
  • 155 g de sucre glace
  • 120 g de poudre d'amande
  • 60 g de farine
  • 5 blancs d'œufs (gros œufs)
  • 120 g de beurre
  • 1/2 cc de vanille liquide

Commencez par faire cuire le beurre afin d'obtenir un beurre noisette. Pour un bon beurre noisette, il faut faire fondre le beurre et à partir du moment où le beurre arrête de mousser, et commence à prendre une jolie couleur noisette, stopper la cuisson et verser dans un récipient avec au préalable un petit passage par la passette (plus communément appelée passoire mais j'aime bien le mot passette).

Tamisez le sucre glace et la farine. Pour la poudre d'amandes, il faut bien reconnaitre que c'est un peu galère à tamiser. Il faut juste s'assurer qu'il n'y ai pas de gros amas de poudre.

Ajoutez à ce mélange les blancs d'œufs (non montés en neige) et la vanille liquide.

Pour finir, ajoutez le beurre noisette et mélangez.

Laissez la pâte reposer quelques heures au frigo.

Préchauffez le four à 180°C.

Remplissez les moules au 3/4. Pour ma part j'utilise des moules en silicone, je trouve que c'est beaucoup plus simple pour le démoulage. 

Enfournez 12 à 15 minutes suivant votre four. Attention cependant à ne pas trop les laisser cuire sinon ils risquent d'être sec.

Une fois sortie du four, démoulez les financiers et placez les sur une grille.

Pour une meilleure conservation, placez vos financiers dans une boite hermétique, du moins si vous arrivez à ne pas tout manger !

Bon goûter :)

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire